Dépendance affective et rupture, comment mettre fin à la relation ?

Dépendance affective et rupture donnent souvent lieu à une situation délicate, où culpabilité et peine sont au rendez-vous, pour l’un comme pour l’autre.

Une relation avec un dépendant affectif est pourtant difficile, souvent source de souffrance.

C’est généralement le partenaire non-dépendant qui doit prendre l’initiative de la rupture.

Dépendance affective et rupture

Dépendance affective et rupture, comment mettre fin à la relation ?

Alors comment gérer dépendance affective et rupture sans trop de dégâts ?

Dépendance affective et rupture : couper le pont brutalement ou progressivement ?

Rompre avec un dépendant affectif n’est pas une chose facile. Les blessures qui suivant la séparation sont inévitables.

Pour finir la relation, certains pensent que se détacher de façon progressive est bien mieux qu’une rupture brutale, permettant ainsi au dépendant affectif de se faire déjà à l’idée d’une séparation.

Une personne en dépendance affective n’abandonne pourtant pas si facilement, étant donné que son partenaire est devenu sa béquille pour être heureux.

La meilleure technique de rupture serait de lui dire sans détour pour qu’il ne nourrisse plus de faux espoir.

Les conséquences de la dépendance affective et rupture sont ensuite à gérer individuellement, une fois le pas franchi.

Aucun retour en arrière n’est possible, au risque de compliquer encore plus les choses.

Dépendance affective et rupture : comment ne pas se sentir coupable ?

Dépendance amoureuse et rupture engendrent inévitablement de la souffrance et un sentiment de culpabilité.

La personne ayant pris l’initiative de rompre est en effet conscient que son partenaire a besoin de lui et qu’elle pourrait tomber dans la déprime après la fin de l’histoire.

Pourtant, ce n’est pas sa faute !

Bien que les suites d’une rupture et dépendance affective puissent être douloureuses, il s’agit en effet d’une étape à franchir pour la délivrance de l’un comme l’autre.

Le dépendant affectif a besoin de cette rupture pour se retrouver et se poser des questions sur lui-même, tandis que son partenaire en est tout simplement libéré.

Dépendance affective et rupture s’accompagnent de retombées positifs, qui se révèlent avec le temps.

Réussir en couple : Dépendance affective et rupture© Smarnad – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Une réflexion au sujet de « Dépendance affective et rupture, comment mettre fin à la relation ? »

  1. Bonjour,
    Je suis exactement dans la situation que vous venez de décrire dans votre article qui m’a beaucoup aidé d’ailleurs.
    Je suis la non dépendante c’est mon ami qui est dépendant et c’est à en devenir pratiquement obsessionnel !!!!
    J’ai mis des barrières dernièrement mais je ne me sens plus à l’aise dans cette relation et comme il est dit dans l’article : je culpabilise car je ne suis pas une personne qui veuille faire du mal à autrui surtout que j’ai vécu avec un manipulateur pendant plus de 20 ans !!!
    Ces 2 hommes n’avaient pas eu une belle enfance avec leur mère mais moi oui est ce un lien le fait que j’attire les hommes pas murs et qui désirent des histoires difficiles comme si je devais réparer leur blessure du passé…
    Plein d’ondes positives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *