Personnalite evitante : quand votre partenaire manque de confiance

Une personnalite evitante se reconnaît à son caractère inhibé.

Elle est toujours sur ses gardes, méfiante et ne fait confiance en personne. Ce qui rend la vie de couple plutôt difficile.

Jalousie maladive et dépendance affective sont à craindre…

Personnalite evitante

Personnalite evitante : quand votre partenaire manque de confiance

Comment reconnaître une personnalite evitante et comment gérer la vie de couple ?

Reconnaître une personnalité évitante

Pour savoir si votre partenaire souffre d’un trouble de la personnalité évitante, il y a des signes qui ne trompent pas :

  • Peur des critiques et des désapprobations qui conduit à une non-implication dans le couple ;
  • Il ou elle demande tout le temps si vous l’aimez. Tant qu’il ou elle n’en est pas complètement assuré(e), il ou elle aura toujours l’impression de ne pas être à la hauteur de la relation ;
  • Réserve constante par peur du ridicule ;
  • Crainte de la nouveauté : la personne évitante évite ainsi les risques ;
  • Respect rigoureux des conventions et volonté d’être « normal(e) », trop normal(e) ;
  • Excès de gentillesse et de modestie.

Personnalite evitante et dépendance affective

Bien souvent, les personnalités évitantes souffrent de dépendance affective.

Etant donné qu’elles n’ont pas confiance en elles, elles se demandent sans cesse si leurs partenaires les aiment vraiment et les appartiennent !

Un tel individu a peu d’être abandonné et affiche une instabilité émotionnelle. Dès la moindre dispute, il supplie l’autre de ne pas le quitter.

Peu importe les preuves d’amour apportées, elles ne suffisent jamais. Une personne évitante met sans cesse la pression sur son ou sa partenaire, allant jusqu’à le ou la culpabiliser.

Elle peut se montrer charmante et changer radicalement de comportement l’instant d’après.

C’est parce qu’elle se fait sans cesse des films. Le moindre événement devient suspicieux. Ce qui fait naître l’angoisse.

Au final, il ou elle finit par croire qu’il ou elle n’est pas digne de recevoir de l’amour. Dans la vie de couple, il ou elle est anxieux(se)…

Personnalité évitante, thérapie

Face à une personnalite evitante, il faut être vigilant, dans les paroles et les actions. Un suivi thérapeutique est recommandé.

Ce type d’individu doit se fixer des objectifs pour améliorer sa vie sociale, sa vie de couple.

Il doit apprendre à réfléchir et à se faire confiance.

De votre côté, vous devez vous montrer patient(e) et compréhensif(ve). Acceptez que votre partenaire face parfois preuve de contradiction.

La nervosité et l’ironie sont à éviter. Pour critiquer, il faut d’abord commencer par des compliments puis aller doucement vers le reproche.

Vivre un amour équilibré avec une personnalite evitante n’est pas facile mais c’est tout à fait possible !

Réussir en couple : Personnalite evitante© Marin – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

2 réflexions au sujet de « Personnalite evitante : quand votre partenaire manque de confiance »

  1. Tout à fait possible ? A quel prix ?/Après 1 année de relation avec un homme à la personnalité évitante , je suis éreintée , vidée .Et j’ai perdu ma confiance en moi .Ce sont des personnes qui usent et abusent de votre énergie , ils sont suspicieux et ont la critique facile ..Ils n aiment pas les remarques ou conseils car pour eux c’est un jugement ! Une confidence laquelle on s en sert contre eux .Ils n ont que peu ou pas d empathie .Ne proposent rien au mieux ils suivent docilement mais frustrés au pire ils ne vont vers rien ! Des rats de biblio , épris par le rêve hors de toutes norme sociales . De nature volontairement négligé , les autres sont mauvais , des profiteurs ou des nantis et puis c’est toujours de la faute des autres du système , ils ont une capacité coriace à résister à des demandes .S’ils acceptent c’est avec mépris en se posant en mode passif agressif .Jamais ou peu de compliments limite ils sont aveugles de ce que d’autres admirent . Ils ont souvent le mot qui blesse mais c’est vous qui pinaillez pour rien . Ils n ont aucune empathie , Le calvaire Fès parents , l employé sitôt engagé , rejeté .Ils ont rarement un travail oui isolé .En amour , c’est eux , ils faut les rassurer sans cesse et si ce n edt pas le cas , ils vous le font payer par des absences ou critiques déplacés .Attention crescendo s’installe le couple dans le triangle de karpman .Le bourreau , la victime et cette fichue culpabilité qui mine . La pitié dangereuse c’est ça un évitant  » e » Bref ! Un évitant on l évite a toutes jambes .

  2. Je vis une rupture amoureuse avec le père de mes enfants; apès 12 ans de vie conjugale avec nombre d’émois, des cycles d’anxiété qui se rapprochaient, le sentiment que l’amour n’y était plus mais qu’il a toujours nié malgré les perches tendues… Un semaine avant la rupture il m’a expliqué qu’il a vait un trouble de personnalité évitante. Je suis épuisée. J’ai tenté de  »réparer » le couple en lui disant que je comprenais que les petits maux du quotidien l’avaient blessé plus que ce que je ne croyais… Je me suis excusé pour toutes les peccadilles … Mais il m’a simplement dit d’arrêter de me ridiculiser.  »Je ne t’aime plus, c’est tout » a été sa seule explication, et il a encaissé mes excuses comme on empoche un billet de loterie gagnat… Maintenant, j’ai la désagréable impression que je porte le fardeau de l’ex qui était trop contrôlante, alors que nos conflits venaient du fait justement que je ne voulais pas materner! J’ai tellement mal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *