Syndrome abandonnique : comment savoir si vous en souffrez et comment gérer la situation

Aussi appelé névrose d’abandon ou encore abandonnisme, le syndrome abandonnique peut toucher tout le monde.

En couple, le partenaire qui en souffre a peur que l’autre le quitte.

Syndrome abandonnique

Syndrome abandonnique : comment savoir si vous en souffrez et comment gérer la situation

Découvrez les symptômes du syndrome abandonnique et quelques conseils à appliquer pour une vie de couple épanouie

Comment se manifeste le syndrome abandonnique ?

Le syndrome de l’abanbon est tout simplement la peur d’être abandonné(e).

Si vous en souffrez, vous nourrissez un certain sentiment d’insécurité, un manque de confiance en vous et surtout, vous craignez que l’autre parte.

Ces impressions sont liées à un traumatisme survenu dans votre passé, comme l’abandon par un être cher ou proche.

Mais, parfois, elles surviennent suite à un gros manque d’affection.

L’anxiété qui en résulte est telle que quand une personne vous aime, soit vous prenez les devants et la quittez, parce que vous pensez qu’elle le fera de toute manière un jour…

… soit vous poursuivez votre relation avec elle, mais votre quotidien est alors chargé de pensées négatives alimentées par la peur que l’autre s’en aille.

Comment gérer une relation avec un abandonnique ?

Si c’est votre partenaire qui souffre du syndrome abandonnique, vous devez le ou la rassurer en permanence.

Parfois, les paroles ne suffisent pas pour le ou la convaincre de votre sincérité quand vous essayez de lui dire que vous ne souhaitez qu’une chose : rester à ses côtés.

Alors, au quotidien, témoignez votre affection également par des gestes.

Il se peut que votre chéri(e) fasse du chantage affectif. Comprenez que c’est une manière d’exprimer sa peur d’être délaissé(e).

Votre partenaire a alors tendance à réclamer en permanence votre attention et peut aller jusqu’à vous inciter à le quitter.

Il ou elle peut le demander clairement ou en tentant de vous pousser à bout par des gestes et des paroles insensés.

Quelles soient les manifestations du syndrome abandonnique, faites preuve de tact, soyez présent(e) et compréhensif(ve) sans trop le ou la materner.

Réussir en couple : Syndrome abandonnique© David Castillo Dominici – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Le syndrome abandonnique ou l’amour impossible

On parle souvent d’amour impossible lorsqu’on évoque le syndrome abandonnique dans une relation de couple.

Pourquoi ? Parmi les relations couples toxiques, ce type de personnalité toxique pour les couples dépasse de loin la dépendance affective, le borderline ou autre.

Non, parce que l’abandonnique suscite la haine, mais parce qu’il va tout faire pour provoquer l’échec de la relation prétextant l’absence d’amour.

syndrome abandonnique

Le syndrome abandonnique ou l’amour impossible

Zoom sur ce syndrome abandonnique ou la phobie extrême de l’abandon amoureux.

Le syndrome abandonnique et la frustration amoureuse

L’abandonnique redoute par-dessus tout le manque d’attention, de sollicitude qu’il interprète comme une privation d’amour d’où lui vient sa frustration.

Habité par une peur irrationnelle d’être abandonné, il attribue des spéculations, des doutes, des intentions cruelles et hostiles à tous les actes de son partenaire.

Il réclame des certitudes absolues et des réassurances constantes, faute de quoi il peut être sujet à des crises d’angoisses.

Lien entre le syndrome abandonnique et la dépendance affective

De la même manière qu’un dépendant affectif, l’abandonnique vit dans l’angoisse permanente d’être abandonné.

Il ressent un besoin insatiable d’amour, de reconnaissance et d’estime parce qu’il a l’impression de ne jamais être aimé.

Il estime ne pas recevoir en retour autant d’amour qu’il donne. Plus il est aimé, plus il craint de perdre la relation.

Inconsciemment, il pense que sa demande d’amour ne pourra jamais être comblée par la personne qu’il aime.

L’abandonnique quitte pour ne pas être quitté

Une relation amoureuse avec une personne souffrant du syndrome abandonnique se solde toujours par un échec.

L’abandonnique craint tellement l’abandon qu’il agit justement de manière à provoquer l’abandon.

Il suscite de plus en plus de disputes avec son partenaire. Provocations, harcèlement moral et ce, jusqu’à ce qu’il parvienne lui-même à mettre fin à la relation.

Vous vivez avec un abandonnique, voici comment sauver votre couple.

réussir en couple : syndrome abandonnique

© Ambro – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

Abandonnisme : la peur de l’abandon dans le couple

Qui dit abandonnisme dit angoisse de perdre l’être aimé.

Ce sentiment d’insécurité engendre bien des problèmes dans le couple. C’est une situation difficile à vivre pour l’un et l’autre.

Abandonnisme

Abandonnisme : la peur de l’abandon dans le couple

Comment faire pour que l’abandonnisme ne détruise pas votre relation ?

Le syndrome abandonnique, c’est quoi ?

Le syndrome d’abandon est un trouble psychologique qui se traduit par la peur de perdre quelqu’un.

Une personne abandonnique éprouve une crainte constante : elle a l’impression que tous les gestes de son/sa partenaire indiquent qu’il ou elle va bien bientôt partir.

Même dans le cas où le couple nage dans le bonheur, l’angoisse reste présente. Il est impossible de vivre pleinement la relation…

Résultat : le sujet se renferme pour se protéger des blessures. Il a peur de s’engager et préfère quitter pour ne pas être quitté.

Abandonnisme : affronter l’angoisse de l’abandon

L’abandonnisme affecte particulièrement les personnes ayant vécu des formes d’abandon durant leur enfance (absence du père, manque d’affection de la mère…).

Pour y faire face, il faut apprendre à gérer la peur. En étant angoissé, vous pourrez en effet devenir jaloux et possessif ou utiliser le chantage affectif.

Vous demandez beaucoup trop à votre partenaire pour vous rassurer et il pourrait être étouffé. Sachez apprécier les moments que vous passez ensemble, profitez de chaque instant.

Comment vivre avec un abandonnique ?

L’abandonnisme s’accompagne donc de comportements extrêmes comme la jalousie maladive, la possessivité ou encore le renfermement.

Si votre partenaire en souffre, il ou elle recherchera constamment des preuves. Il ou elle a besoin que vous le/la rassuriez, que vous lui confirmiez régulièrement que vous ne le quitterez jamais.

Au-delà des mots, faites-lui comprendre, par vos gestes que vous êtes là et que vous n’avez pas l’intention de partir.

Un suivi psychologique s’impose si les symptômes de l’abandonnisme deviennent impossibles à gérer.

Réussir en couple : Abandonnisme © Jscreationzs – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires: