Conseils pour gérer une belle-mère envahissante pour le bien de votre couple

Conseils pour gérer une belle-mère envahissante pour le bien de votre couple

La relation avec la belle-mère constitue bien souvent un sujet délicat dans un couple. Nombreux sont ceux qui se disputent régulièrement sur ce sujet.

Surtout quand il est question de belle-mère et de belle-fille.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une fatalité, cette situation est récurrente mais pas insoluble pour autant.

Quand la mère de votre conjoint(e) se montre un peu trop envahissante, vous ne devez pas laisser la situation envenimer.

D’ailleurs, si vous ne prenez aucune mesure, c’est ce qui va se produire de toute manière en sachant que vous avez tout à fait le droit de vous manifester lorsque certaines limites ont été dépassées.

Belle-mère envahissante

Belle-mère envahissante

© Fotolia.com

Alors, comment gérer une belle-mère envahissante et préserver l’harmonie de votre couple et celle de votre petite famille ?

 

Relation avec votre belle-mère : souvent délicate

La relation entre un gendre ou une belle-fille avec sa belle-mère est souvent délicate.

Même si on a tendance à stéréotyper, les frictions avec la mère de son/sa conjoint(e) ne sont pas des mythes. Et il ne faut pas les sous-estimer.

La situation est souvent plus délicate pour la belle-fille. Bien souvent, une véritable compétition s’installe.

L’une doit gérer une femme qui connaît son amoureux depuis toujours tandis que l’autre doit accepter que son fils chéri aime une autre femme qu’elle.

Une chose est certaine, il s’agit d’une relation dont on ne peut pas échapper : il faut donc savoir la gérer. S’il existe des tensions, il faut les dénouer et faire en sorte de trouver l’harmonie.

Il y va de la survie de votre couple. Si votre belle-mère se montre trop envahissante, vous devez mettre le holà.

 

Votre couple passe avant tout

La première règle pour mieux gérer une belle-mère envahissante consiste à toujours faire passer votre couple (et votre petite famille) avant tout.

Ni votre belle-mère ni les autres membres de la famille de votre partenaire ne doivent être prioritaires. Et vous ne devrez jamais déroger à cette règle.

L’idéal serait même d’instaurer une certaine distance (au propre comme au figuré) avec votre belle-famille.

Si possible, il vaut mieux s’installer assez loin de la famille (de l’un comme de l’autre).

Ensuite, il faut couper le cordon et chacun ne doit pas être excessivement attaché à sa famille d’origine (émotionnellement). Cela ne veut aucunement dire que vous allez couper tout contact. Vous devez trouver le juste équilibre, pour le bien de votre couple.

Dans tous les cas, il est indispensable d’évoquer sans attendre les éventuels soucis vis-à-vis de la belle-mère. Vous devez parler immédiatement à votre conjoint(e) de vos éventuelles frustrations.

 

Belle-maman ne doit pas devenir indispensable

Pour développer une relation saine avec votre belle-maman, celle-ci ne doit pas devenir indispensable.

Evitez donc de prendre l’habitude de la solliciter dès que vous avez besoin d’un service. Au début, cette solution paraît confortable mais vous pourriez vous en mordre les doigts par la suite.

En effet, lorsque vous vous rendrez compte que votre belle-mère est trop présente, il deviendra très délicat de lui demander de s’éloigner. Vous pourrez même paraître ingrat(e).

Relation avec la belle-mère

Relation avec la belle-mère

© FreeDigitalPhotos.net

D’entrée de jeu, vous devez définir des limites. Bien sûr, vous pouvez faire appel à elle de temps en temps, pour garder les enfants par exemple.

Mais il est préférable de trouver des solutions alternatives. De cette manière, vous évitez les dérives.

 

Etablir des règles

Dès le départ, vous devez fixer des règles et ne jamais permettre à votre belle-mère d’envahir votre couple.

Ne la laissez jamais s’immiscer dans votre vie privée. Elle n’a pas à intervenir dans vos conflits et ne doit prendre aucune décision importante à votre place.

Bien sûr, elle peut donner des conseils, mais elle doit toujours rester à l’écart et ne pas tenter d’influencer vos décisions.

Si elle va un peu trop loin, n’hésitez surtout pas à la « remettre à sa place » gentiment mais fermement.

Il faut qu’elle se rende bien compte que votre vie de couple et votre vie de famille sont privées. Qu’il s’agit de votre vie, pas la sienne.

Pour éviter les débordements, ne donnez pas une clé de votre maison/appartement à votre belle-mère.

Par ailleurs, il est préférable de ne pas passer tous les week-ends avec les beaux-parents, que ce soit chez vous, chez eux ou ailleurs. Vous devez aussi passer des moments en amoureux et/ou en famille.

Avant de poursuivre, voici une vidéo qui illustre les relations entre belle-mère et belle-fille :

 

Se rapprocher de la belle-mère

Même si votre belle-mère est très envahissante, exubérante, trop présente, ce n’est pas une raison pour en faire une ennemie. Bien au contraire.

Il est bien préférable de se rapprocher d’elle, sans toutefois devenir sa meilleure amie. Faites juste en sorte qu’elle soit de votre côté.

En pratique, elle peut faire partie de votre vie, mais elle doit comprendre qu’elle doit respecter une certaine limite.

Vous avez besoin d’une certaine liberté, de l’espace et de l’indépendance dans votre couple et dans votre famille.

Il est tout aussi essentiel que le respect règle entre vous. Elle doit non seulement respecter votre intimité, mais également vos choix et votre personnalité.

En tout cas, vous ne devez jamais vous laisser faire. N’acceptez pas tout ce qu’elle dit et ne faites pas tout ce qu’elle demande.

Enfin, ne soyez pas trop orgueilleuse. Si un différend éclate, vous pouvez faire le premier pas tout en faisant bien comprendre que votre avis compte.

Reussir en couple : gérer une belle-mère envahissante